Concerts et spectacles 2017 – 2018

NOCTURNES

La nuit pour dor­mir, la nuit pour rêver…
la nuit et ses fan­tômes, la nuit et ses fan­tasmes …
Insomnies, cau­che­mars et nuits magiques !

Photo de Brigitte Le gargasson, animatrice de l'Atelier Chansons françaises de Mélodix
Brigitte Le Gargasson,
Direction de l'Atelier Chansons

Dates

Le dimanche 17 juin 2018
à 15 heures

Lieu

Café de Paris

158 rue Oberkampf, 75011 – Paris

Accès : Métro Ménilmontant

Logo du Café de Paris

Entrée

Entrée libre.
Consommations à pré­voir.

Au programme…

Des chan­sons de Boris Vian, Boby Lapointe, Kurt Weill, Charles Aznavour, Thomas Fersen, Alain Souchon, Juliette…

Avec au piano…

Marc Bizzini, accompagnateur de l'Atelier de chansons françaises

Marc Bizzini,
notre accom­pa­gna­teur

Les interprètes

Ils sont une tren­taine sur scène… Et leur mes­sage est :

Venez : cet atelier est

Voir la liste des inter­prètes en cli­quant sur le bou­ton ci‐​dessous :

L'atelier Chansons françaises

L’atelier de chan­sons fran­çaises pro­pose un tra­vail per­son­nel et col­lec­tif, vocal et scé­nique. Les chan­teurs du groupe sont des ama­teurs pas­sion­nés.

événements antérieurs

Photo de l'affiche de Carmen à la Mairie de Paris Xe
© depositphotos.com

Carmen de Bizet à la mairie du Xe

le 16 juin à 15 h 30 – Salle des fêtes

« Le pro­jet Carmen est né à la suite du concert Florilège d’enchantements de l’opéra baroque du 22 avril 2017, concert donné à la Chapelle de l'hôpital Saint‐​Louis. Les chan­teurs et l’orchestre avaient une immense envie de pour­suivre le tra­vail entre­pris.

Des extraits des actes I, II et IV seront inter­pré­tés dans une ver­sion concer­tante. Les solistes et les chœurs sont en habits mais il n'y a pas de décors. Il n'y a pas non plus de mise en scène au sens tra­di­tion­nel mais chacun•e a tra­vaillé son rôle en fonc­tion de l'espace, dans cette mer­veilleuse salle des fêtes que nous prête la Mairie du Xe.

Gaétan Neel‐​Darnas, chef d'orchestre, assu­rera la tran­si­tion entre les dif­fé­rents extraits. Il le fait avec beau­coup de péda­go­gie et d'humour… »

Lucie Ferrandon, chef de chœur

Le Quatuor « Sylphide », quatuor professionnel japonais : Aki Fujitani, Mika Takeuji, Mariko Sakakibara et Natsuki Oba
Le qua­tuor « Sylphide& »

EN PREMIÈRE PARTIE

LE QUATUOR SYLPHIDE

Le qua­tuor « Sylphide » est un qua­tuor pro­fes­sion­nel qui se com­pose de quatre flû­tistes japo­naises : Mariko Sakakibara, Aki Fujitani, Mika Takeuji et Natsuki Oba.
L'ensemble a com­mencé à tra­vailler au début du mois d'octobre 2017 : les pre­miers concerts ont débuté à la fin de novembre, essen­tiel­le­ment à Paris.
Le qua­tuor jouera :
- Piotr Ilitch Tchaïchovski (1840−1893): Danse des Mirlitons
- Pierre Max Dubois (1930−1995) : Quatuor 
(Fêtes, Passepied, Complainte, Tambourin)
- Satoshi Yagisawa (1975‐) : Coloratura

L'argument DE CARMEN

À Séville, Carmen, une Bohémienne enflam­mée est arrê­tée à la suite d’une échauf­fou­rée. Elle séduit le capo­ral Don José, fiancé de Micaëla, et lui pro­met son amour s’il la laisse s’échapper. Don José libère Carmen et est à son tour empri­sonné pour lui avoir per­mis de fuir. Il la retrouve deux mois plus tard parmi une bande de contre­ban­diers. Pour gagner son amour, José a déserté. Obsédé par sa pas­sion et dévoré par la jalou­sie, il la suit. Finalement, Carmen le rejette et Micaëla le convainc de ren­trer chez lui, au che­vet de sa mère mou­rante.
Carmen et Don José se ren­contrent pour la der­nière fois dans l’arène de Séville. Carmen attend son nou­vel amant, le toréa­dor Escamillo. Don José l’interpelle, elle le rejette. Désespéré, Don José la sup­plie et la menace. Elle refuse de céder : « Jamais Carmen ne cédera. Libre elle est née… et libre elle mourra ! » Il la poi­gnarde à mort avant d’avouer son crime : « Vous pou­vez m’arrêter, c’est moi qui l’ai tuée ».

CARMEN : MORCEAUX CHOISIS

Prélude (l'orchestre)
Acte 1
Avec la garde mon­tante (le chœur des enfants)
Le choeur des ciga­rières (le choeur)
Habanera, Carmen (Lydia Le Bouler)
Séguedille, Carmen (Lydia Le Bouler)
Acte II
L'air du toréa­dor, Escamillo (Laurent Guiet, le chœur, le chœur d'hommes)
Le Quintette
Acte IV
A deux cuar­tos (le chœur et Laurent Guiet)

Lydia Le Bouler

Lydia Le Bouler, mezzo‐​soprano. La scène a tou­jours fait par­tie de sa vie.

Laurent Guiet

Laurent Guiet, baryton‐​basse, est pas­sionné de chant lyrique depuis 10 ans.

Dans les coulisses

Le journal de carmen
2e édition

Chaque semaine, jusqu'au jour du concert, cette seconde édi­tion du Journal de Carmen avec : des inter­views, des articles sur Bizet, son œuvre… Pour par­cou­rir ce jour­nal…

Les organisateurs

Lucie Ferrandon

CHEF DE CHŒUR

Gaétan Neel‐​Darnas

CHEF D'ORCHESTRE

« Nous n'irons pas à l'opéra »

Julien Joubert

Un concert des choristes du Collège‐​Lycée Montaigne
et de l'Orchestre des Faubourgs

Date et lieu

Le samedi 2 juin 2018 à 11 heures
Salle de la Chapelle du Lycée Montaigne, 17 rue Auguste Comte — 75006, Paris

Accès
Métro : Luxembourg
Bus 33 , arrêt Auguste Comte

L'argument

Comme dans toute bonne his­toire, cela com­mence par un manque, en l’occurrence une grosse décep­tion. Oui, les enfants sont déçus car ils ne peuvent pas aller à l'opéra : ça com­mence mal !
En fait, cela raconte une sor­tie sco­laire pas comme les autres…

Au programme

En intro­duc­tion, pen­dant que les enfants entrent en scène et se mettent en place…
Rameau, « Le chœur des sau­vages », extrait des Indes galantes
Bizet : « Le chœur de la Garde mon­tante », extrait de Carmen

Joubert, Nous n'irons pas à l'opéra
Pour chan­ter à l'opéra /​ Grise mine /​ Le car Wagner /​ La la la à l'opéra /​ On n'imaginait pas /​ Qui dit arbre dit forêt (faites l'arbre) /​ Déjà 19 heures /​ Nous chan­tons à l'opéra (Nous vou­lons entrer, laissez‐​nous pas­ser, nos enfants sont là‐​dedans, nous venons les déli­vrer) /​ On ne chante plus /​ Pour chan­ter à l'opéra.

L'opéra de Joubert

Une démarche sin­gu­lière, intel­li­gente, créa­tive. Pour l'orchestre, il n'y a pas d'orchestration défi­nie. Des par­ti­tions que l'on se répar­tit selon la tes­si­ture : c'est écrit en Sib ? Pour un•e cla­ri­net­tiste… En ut ?  Pour un•e vio­lo­niste, un•e flû­tiste…
Des rémi­nis­cences sous forme de clins d'œil au passé : là, on recon­naît Le Vaisseau fan­tôme de Wagner ; là, l'Orphée de Glück ; et là, c'est Mozart, non ?

Les interprètes

Les cho­ristes du Collège Montaigne aux­quels sont venus se joindre les élèves d'une classe de CM1‐​CM2 de l'École pri­maire de la rue Madame. 

L'Orchestre des Faubourgs (de l'Association Mélodix) sous la direc­tion de Gaétan Neel‐​Darnas.

Avec la par­ti­ci­pa­tion excep­tion­nelle du flû­tiste pro­fes­sion­nel Giorgos Nikolaïdis qui a joué sous la direc­tion de chefs d'orchestre renom­més (Philippe Herreweghe, Roy Goodman, Richard Eggar, Jos van Veldhoven…). Très grand péda­gogue, il est aussi le créa­teur de l'Association Gradisca qui regroupe plus de 300 musi­ciens pro­fes­sion­nels enga­gés auprès des per­sonnes atteintes de han­di­cap. Son talent et sa géné­ro­sité ne sont que quelques qua­li­tés parmi tant d'autres. 

Le compositeur

À la fois com­po­si­teur et direc­teur musi­cal, Julien Joubert a com­posé de nom­breuses comé­dies musi­cales (sou­vent écrites avec Gaël Lépingle), de la musique sym­pho­nique et une soixan­taine d’opéras pour enfants. Certains ont été créés et enre­gis­trés par la Maîtrise de Radio France.
Joubert est né en 1973 à Orléans. Il étu­die d'abord le vio­lon­celle et le piano, mais c’est essen­tiel­le­ment avec le piano et le chant qu’il exerce aujourd’hui son acti­vité.
Il est titu­laire du Certificat d’aptitudes aux fonc­tions de pro­fes­seur de Formation Musicale et se spé­cia­lise dans la coor­di­na­tion de spec­tacles musi­caux. Il est pro­fes­seur au conser­va­toire de sa ville natale.
Joubert est pas­sionné par toutes les musiques dont il perce les secrets et il a le talent de nous les rendre acces­sibles.
« Grâce à une oreille de 360° », écrit de lui Toni Ramon (1966−2007), ancien direc­teur de la maî­trise de Radio France, « ce “zap­peur” qu’est Julien Joubert, capable de pas­ser de Gainsbourg à Webern, nous mène de l’énorme cli­ché au décryp­tage le plus secret, de la “sucre­rie” d’un slow jusqu’à la réfé­rence wag­né­rienne. Et cela au ser­vice de la sen­si­bi­lité et de l’intelligence. »

La démarche du projet

Il s'agit d'un pro­jet péda­go­gique ambi­tieux et rigou­reux. À tous les niveaux, pour les jeunes, pour leurs parents, pour la pro­fes­seure de musique (et orga­ni­sa­trice) Madame Serr, ce fut une for­mi­dable expé­rience de la réus­site et une mise à l'épreuve exi­geante qui a néces­sité cou­rage, enga­ge­ment, per­sé­vé­rance et… une extrême pré­ci­sion.
Les répé­ti­tions des chœurs ont eu lieu entre midi et qua­torze heures et les répé­ti­tions avec orchestre en dehors du temps sco­laire. L'ouverture de ces répé­ti­tions aux parents a donné au pro­jet une dimen­sion fami­liale et sociale qui l'a pro­fon­dé­ment dyna­misé.
Les objec­tifs spé­ci­fiques à l'apprentissage dans le cadre du chant cho­ral ont été atteints. Des com­pé­tences trans­ver­sales ont été acquises éga­le­ment, notam­ment au niveau du tra­vail sur soi. Le pro­jet a mon­tré l'importance des stra­té­gies de ren­for­ce­ment dans la moti­va­tion, il a révélé à chacun•e les condi­tions de réus­site de l'apprentissage et le rôle de la mémoire – et par­ti­cu­liè­re­ment de la mémoire audi­tive.

Les répétitions

Remerciements de Madame Catherine Serr
professeure de musique au Lycée Montaigne, porteuse du projet, chef de chœur

Un grand merci à tous les élèves pour leur enga­ge­ment, leur tra­vail, leur voix. Tous et toutes ont réa­lisé un énorme tra­vail, se sont plié•e•s à bien des exi­gences, tout cela sur la seule base du volon­ta­riat.
Merci aux élèves de la classe de CM1‐​CM2 de l'École pri­maire de la rue Madame qui ont tra­vaillé sous la direc­tion de M. Olivier Mainguy (pro­fes­seur de la ville de Paris et titu­laire des orgues de Meaux) avec la par­ti­ci­pa­tion de leur pro­fes­seur Madame Tessel.
Merci aussi à Madame Meunier, pro­fes­seur d'Arts plas­tiques, qui a fait les masques avec les élèves.
Et un très très grand merci à L'orchestre  des Faubourgs et à son chef  Gaétan Neel‐​Darnas, qui s'est révélé un péda­gogue excep­tion­nel, adoré par les enfants.  Cet orchestre  a répété tous les same­dis pour venir nous accom­pa­gner gra­tui­te­ment…

Propos recueillis par Guy Declercq

l'atelier chansons françaises
présente
son nouveau spectacle

Envol

Les chan­sons qui racontent…
Depuis Icare, l’homme rêve de voler, de se libé­rer de la pesan­teur, de prendre de la hau­teur…
et il le chante !

Dates

Le jeudi 3 et le ven­dredi 4 mai 2018
à 20 h 30

Lieu

CENTRE PARIS ANIM' CURIAL
16 rue Colette Magny 75019 Paris

Accès : Métro Crimée ou RER E Rosa Parks

Entrée

Entrée libre.

Le nombre de places est limité.
Pour réser­ver, voir le for­mu­laire ci‐​dessous.

Interprètes

Marie Christine Bonnot, Anna Braunecker, Françoise Decroisette, Vincent Garnier, Marie Catherine Martinet, Sarah Oudina, Bénédicte Paoli et Maryse Roussel.

Accompagnement

Piano : Marc Bizzini
Contrebasse : Nathalie Lequeux
Accordéon : François Lequeux

Montages vidéo : Dominique Bloch

Communication

Pour télé­char­ger l’affiche du spec­tacle (créée par Myrto Sterdyniak, photo de Jean Louis Canvel)…

l'orchestre des faubourgs
et les chœurs en seine
présentent

Carmen
de Georges Bizet
(extraits)

LE 7 AVRIL 2018 À 17 HEURES
MAIRIE DU 3e – SALLE DES FÊTES

Le 7 avril 2018 à 17 heures, dans la salle des fêtes de la Mairie du 3e, l'Orchestre des Faubourgs, l'ensemble vocal Chœurs en Seine, de nom­breux solistes et un chœur d'enfants pré­sen­te­ront, dans une ver­sion concer­tante, quelques extraits de l'opéra Carmen de Georges Bizet.

Logo de l'Association Basiliade

Ce concert cari­ta­tif sera donné au pro­fit de l'association Basiliade qui tra­vaille à l’accueil et l’accompagnement des per­sonnes en situa­tion de pré­ca­rité atteintes notam­ment par le VIH/​SIDA.

Le projet Carmen

« Le choix du pro­jet Carmen est le résul­tat d’une conver­gence de per­son­na­li­tés, de goûts et de com­pé­tences. À la suite du concert Florilège d’enchantements de l’opéra baroque du 22 avril der­nier, Florence Akar, Gaétan Néel‐​Darnas et moi, nous nous sommes réunis afin de pour­suivre le tra­vail entre­pris avec les chan­teurs et l’orchestre.
Nous avons voulu nous don­ner les moyens d’offrir au public un concert attrac­tif qui plaise au plus grand nombre. »

Lucie Ferrandon,
chef de chœurs

Le programme

En première partie,
le trio « Les âmes vagabondes »

En pre­mière par­tie de ce concert, le trio « Les âmes vaga­bondes » com­posé de Nicolas de Laprade au vio­lon, Delphine Kerob au vio­lon­celle et Laurent Guanzini au piano inter­prète le Trio élé­giaque de Rachmaninov.
Ce trio no 1 en sol mineur fut écrit en jan­vier 1892 à Moscou, alors que le com­po­si­teur avait 19 ans.
L’œuvre com­porte un seul mou­ve­ment, contrai­re­ment à la plu­part des trios avec piano, qui en ont trois ou quatre.
Le thème élé­giaque est d’abord pré­senté par le piano (lento lugubre). Par la suite, il est repris tour à tour par le vio­lon­celle et le vio­lon, tan­dis que le cli­mat évo­lue constam­ment (piu vivo – con anima – appas­sio­nato – tempo rubato – riso­luto). L'œuvre s’achève par une marche funèbre, tou­jours sur le même thème.

Carmen, extraits choisis

1 – Prélude
Orchestre des Faubourgs

Acte I‐​3 – Le chœur des gamins
« Avec la garde mon­tante »
Chœur des enfants

Acte I‐​4 – Le chœur des ciga­rières
« Dans l'air, nous sui­vons des yeux »
Les Chœurs en Seine

Acte I‐​5 – La haba­nera
« L'amour est un oiseau rebelle »
Carmen

 

Acte I‐​10 – La ségue­dille
« Près des rem­parts de Séville »
Carmen

Acte II‐​12 – La chan­son bohème
« Les tringles des sistres tin­taient »
Carmen, Frasquita et Mercedes

Acte II‐​14 – Couplets du toréa­dor
« Votre toast, je peux vous le rendre »
Escamillo, Frasquita, Mercedes, Carmen

Acte II‐​15 – Le quin­tette
« Nous avons en tête une affaire »
Carmen, Frasquita, Mercedes, Le Dancaïre, Le Remendado

Dans les coulisses…

Photo d'un éventail noir

Le journal de carmen

Chaque semaine, jusqu'au jour du concert, nous avons suivi l'évolution du tra­vail des acteurs et actrices de ce pro­jet dans cette publi­ca­tion exclu­sive en ligne.

© depositphotos.com

Les organisateurs

Gaétan Néel‐​Darnas

Depuis 2013, Gaétan dirige l'Orchestre des Faubourgs, l'ensemble orches­tral de Mélodix. Il pos­sède le diplôme d’état de pro­fes­seur de vio­lon. Il s'est formé en direc­tion d’orchestre à Villeurbanne, Lyon, Dijon et Lille. Il obtient le diplôme d’état de direc­tion d’orchestre en 2012. Son expé­rience l'amène à jouer dans de nom­breux pays euro­péens et en Chine. Ses conseils sur l'interprétation de Carmen – qu'il connaît par cœur – sont très appré­ciés des solistes et des cho­ristes.

Photo de Lucie Ferrandon, chef de chœurs - Mélodix

Lucie Ferrandon

Lucie est au départ pro­fes­seur de for­ma­tion musi­cale. Elle intègre l'association Mélodix en 2001. Elle y dirige l'ensemble vocal clas­sique « Les sons voi­sins » qu'elle a créé dans le cadre de l'association. Pour ce concert excep­tion­nel, Lucie a convo­qué éga­le­ment son tout pre­mier ensemble vocal « Ton sur Ton ». Les deux ensembles ont fusionné sous le nom de « Chœurs en Seine ». À Mélodix, elle est aussi en charge du cours de sol­fège chan­teurs. En plus de ses talents de musi­cienne, Lucie Ferrandon pos­sède des qua­li­tés de média­tion qui la dési­gnent comme  la che­ville ouvrière de l'organisation du concert.

Photo de Florence Akar, professeur de chant, direction des solistes et du chœur d'enfants dans Carmen - 7 avril 2018

Florence Akar

Florence Akar a accom­pli une for­ma­tion musi­cale pous­sée en piano, cla­ve­cin et chant au CNR et au CNSM de Paris. Elle se per­fec­tionne en mise en scène à la Schola Cantorum et obtient le pre­mier prix de chant au Conservatoire royal de Toronto. Depuis 1995, Florence Akar mène une grande car­rière en tant que soprano. Florence est pro­fes­seur de chant à Mélodix et s'est inves­tie tota­le­ment dans le pro­jet Carmen. Elle assure avec une éner­gie com­mu­ni­ca­tive la direc­tion des solistes et celle du chœur d'enfants.

© Anne Bruel : pho­tos de Lucie Ferrandon et de Gaétan Néel‐​Darnas
© Gloria Radulovic : photo de Florence Akar
© depositphotos.com

L'ATELIER CHANSONS FRANÇAISES
PrÉSenTE SON NOUVEAU SPECTACLE

Les 12, 13 et 19 jan­vier 2018

 

Faites vos jeux !

« Parce que le jeu est par­tout : dans le métro, dans les bis­trots, dans les familles… il est aussi dans les chan­sons. Le jeu qui aide à gran­dir, à réunir, à rêver mais aussi celui qui fait oublier, qui empri­sonne, qui rend fou ! »

 

Avec  des chan­sons de Renaud, Juliette, Georgius, Marie‐​Paule Belle, Charles Aznavour, Claude Nougaro, Allain Leprest…
Avec huit chan­teurs et joueurs : Anna Braunecker, Arlette Danzon, Vincent Garnier, Anne Mayer, Sarah Oudina, Bénédicte Paoli, Valérie Retornaz, Myrto Sterdyniak.

Piano : Marc Bizzini
Accordéon : François Lequeux
Contrebasse : Nathalie Lequeux

Cordialement,
Brigitte Le Gargasson

Infos spectacle

  • Les ven­dredi 12 et samedi 13 jan­vier 2018 à 20 heures
    Au Centre d'Anim' Curial
    16 Rue Colette Magny,
    75019 Paris
    Métro : Crimée ou Corentin Cariou ou RER : Rosa Parks
    | Entrée libre
    Télécharger l'affiche du spec­tacle
  • Le ven­dredi 19 jan­vier 2018 à 20 heures à l'Auditorium du Conservatoire Robert‐​Lamoureux
    11 rue de Bérulle,
    94160 Saint‐​Mandé
    Métro Saint Mandé ou Bus 86, mai­rie de Saint Mandé
    | Entrée libre
Le Centre d'Anim' CURIAL

SOIRÉE JAZZ DU 14 DÉCEMBRE 2017

Salle 25 du conservatoire – 20 H 30

 

Photo de guitare électrique - Soirée Jazz 17 décembre 2017
© Depositphotos
Nick Stern – un clic sur la photo pour lire sa bio­gra­phie

Les élèves
de Nick Stern

RÉPERTOIRE JAZZ VOCAL

Jump, Jive and jam – Kirby Shaw
Blue notes – Kirby Shaw
Take me coco – Zap Mama

 

Joël Coquet

Les élèves
de Joël Coquet

RÉPERTOIRE GUITARE & BASSE

E.Clapton – B.B King – JJ Cale – The Meters -
Uberjam – The Shadows – Otis Redding – Stones

 

Bertrand Chapellier – un clic sur la photo pour lire sa bio­gra­phie

Les élèves
de Bertrand Chapellier

RÉPERTOIRE ENSEMBLE JAZZ

Birk's work – Dizzy Gillespie, Barney Kessel
Oh Lady be good – Ira & George Gershwin
Funk in deep Freeze – Hank Mobley

 

L'atelier Chansons

monte en selle…

Vélo va

Voilà des chan­sons qui parlent de vélos… de celui qui gagne les courses, de l'autre qui tra­verse les cam­pagnes, d'un cer­tain qui se fau­file dans nos villes ou d'un incer­tain qui tourne dans nos têtes… avec aussi quelques images de ceux qui font leur cinéma !

Praesent eget sit dapibus mattis consectetur nec leo. ut

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer