LE COUP DE CŒUR DE…

Karen Jeauffreau

Khatia Buniatishvili

Schubert, Impromptu no. 3, Op. 90 D.899

Khatia Buniatishvili, le coup de cœur de Karen Jeauffreau
Lire la vidéo

Ma préférence à moi…

Khatia Buniatishvili, la Callas du piano…
Elle représente pour moi l’interprète moderne et libre. L’écouter, c’est vivre une expérience unique. Dans la vidéo que je vous propose ici, elle joue l’Impromptu no. 3 en Sol bémol majeur, Op. 90, D. 899 (Andante) de Franz Schubert.

Bien à vous,

Karen Jeauffreau

Khatia Buniatishvili, pianiste incontournable

De nationalité géorgienne, naturalisée française, Khatia Buniatishvili admet volontiers que la musique traditionnelle de son pays influence sa propre musicalité, lui conférant un jeu chaleureux mais parfois aussi plaintif et mélancolique. « Le piano est le plus noir des instruments, un symbole de solitude musicale ».
Elle commence le piano à trois ans. Fille d’une mère pianiste, elle écrit de la poésie à six ans (en géorgien) et écoute chaque soir le Requiem de Mozart avant de s’endormir. C’est à six ans aussi qu’elle donne son premier concert.

Sa mère s’est battue pour que sa fille soit forte et indépendante. Réussir dans le métier qui la faisait rêver : un rêve difficile dans les années 90 et le chaos de la Géorgie.
Dans sa vie, Khatia Buniatishvili a une devise et un objectif essentiel : faire les choses qu’on a envie de faire et ceci de façon suffisamment convaincante. Elle dit avoir toujours joué de façon « organique » et ne pas avoir été encouragée pendant ses années d’études par cette approche que d’aucuns jugeaient trop « personnelle ».

Aujourd’hui, Khatia Buniatishvili est une concertiste brillante. Son jeu est caractérisé par une aisance digitale qui peut déconcerter ou subjuguer.

Les Impromptus de Schubert

Les Impromptus regroupent deux séries de quatre pièces courtes composées en 1827.
Les Impromptus op.90 D.899 (tout comme ceux de l’op.142 posth. D.935) forment un cycle dans lequel le 3e semble prolonger la méditation du 1er tandis que les 2e et 4e se rejoignent par leur intense rêverie.

Suivre l'actualité de Khatia Buniatishvili

Publication : gdc, bénévole – 16/04/2020

Retour vers le haut
pulvinar id nec at ut Sed